Liberté et indépendance financière

Liberté indépendance financière

Si vous avez parcouru différents blogs sur la gestion des finances, vous avez déjà rencontré ce terme : indépendance financière.

L’indépendance financière, c’est pouvoir s’assurer des revenus automatiques, sans avoir à travailler. De l’investissement locatif par exemple.

Cependant les revenus automatiques, ça ne tombe pas tout seul par magie. Si vous voulez des revenus locatifs, il faut bien investir dans des appartements. Si vous voulez toucher des dividendes, il va bien falloir acheter des actions. Donc il vous faudra de l’argent. Si vous voulez vendre des e-books, il va falloir les écrire. Si vous voulez bien les vendre, il faut qu’ils soient de qualité. Donc vous devrez travailler pour écrire ce livre. Ne rêvez pas, il y a toujours une contrepartie à l’indépendance financière.

Pour moi, l’indépendance financière, c’est surtout tirer des revenus de sa propre activité. Une activité que l’on a choisit, qu’on aime, qu’on organise comme on le veut. Un travail quoi, mais sans employeur et auquel on consacre tout son temps avec plaisir. Si on aime écrire, écrire un livre n’est pas vu comme un travail mais plutôt comme une activité plaisante qui peut rapporter des revenus. Si on adore assembler les couleurs, les matières, les styles, être décorateur d’intérieur n’est pas un travail « alimentaire » mais un job que l’on adore et dans lequel on vibre. Si on aime recevoir et faire découvrir sa région, on ouvrira un hôtel, une chambre d’hôtes pour transmettre sa passion aux visiteurs.

Etre indépendant financièrement pour moi c’est vivre d’une passion, sans dépendre de supérieurs.

Pour vivre l’indépendance financière il faut oser rêver grand. Pas toujours facile pour nous qui avons toujours appris à être raisonnables et à ne pas (trop) croire en nos rêves.

A côté de l’indépendance financière il y a la liberté financière. La liberté financière c’est pourvoir faire ce que l’on veut de tout son argent. Bien sûr il y a les charges obligatoires : l’électricité, les impôts… C’est surtout ne pas avoir de crédits sur le dos. Pas même d’emprunt immobilier. Et pas de loyer à payer. Vous vous imaginez vous, sans loyer à payer ? Moi je m’y vois assez bien…

Les emprunts ça finit toujours par se solder si on suit le plan de remboursement. Mais on peut aussi les rembourser par anticipation. Regardez vos échéanciers : il y a une colonne « Capital restant dû ». C’est ce qu’il vous reste à rembourser sur votre emprunt et ça diminue tous les ans. Il y a même un moment où le capital restant dû, et bien vous pourriez le rembourser d’un seul coup. Pourquoi ne pas prendre d’avance et planifier ce remboursement ? Généralement vous aurez une pénalité de remboursement anticipé (car votre créancier perd des intérêts). Celle-ci est notée sur votre contrat de prêt, calculez-la pour la prévoir. Pour un emprunt immobilier, cette pénalité ne peut pas être supérieure à 3% du capital restant dû, sans pouvoir dépasser 6 mois d’intérêts. Autant dire que si vous rembourser d’un coup les 30 000 € restant de votre emprunt, la pénalité sera de 900 €. 900 € pour le prix de la liberté.

Si comme moi l’indépendance financière vous paraît trop éloignée, trop osée, visez au moins la liberté. Pour nous, l’emprunt immobilier se termine dans 15 ans. On sait qu’on peut raccourcir ce délai de 5 ans. Et vous, dans combien de temps la liberté ?

Publicités

6 réflexions sur “Liberté et indépendance financière

  1. Hélas, peu de gens peuvent se permettre l’indépendance financière, surtout quand on assure seul(e) la viabilité d’une famille, et j’avoue que je fais partie des tempéraments pas très téméraires qui ont besoin de savoir qu’une somme X tombe tous les mois, l’aléatoire en matière financière me fait peur.
    Par contre, la liberté financière, c’est une grande liberté vers laquelle chacun (chacune) d’entre nous peut tendre… ça sert à ça aussi, équilibrer son budget… et là, à mon avis, le législateur devrait intervenir pour réglementer sévèrement les organismes de crédit, qui ont trop tendance à vouloir nous faire croire qu’il suffit de claquer des doigts, via un petit crédit-fil-à-la-patte qu’on pourra immédiatement satisfaire nos envies diverses et variées…
    Bises, belle soirée.

    • Nini, j’ai connu le travail « à mon compte' » sans garantie de salaire fixe et clairement je ne veux plus de cette insécurité non plus.
      Quand à la réglementation des crédits, le législateur a déjà fait un (petit) pas, mais c’est surtout d’éducation qu’il faut parler : qui a apprit à tenir ses comptes ? on l’apprend par ses parents (ou pas) et après on choisit de se laisser influencer par la société de consommation qui nous dit qu’on peut avoir tout tout de suite et ainsi avoir une vie meilleure. Plutôt que d’attendre de l’Etat une aide providentielle, je préfère qu’on prenne en main notre vie financière, sans se laisser influencer par le marketing !

  2. Bonjour merci pour ces informations . Pour l’achat immobilier, je pense que votre conseil dépend du lieu d’habitation car les prix de vente ne sont pas accessibles a tous les budgets. Arriver à acheter un appartement est déjà un premier objectif ! Le rembourser encore plus vite, c’est mission impossible dans certains départements ou agglomérations, mis à part avoir un héritage ….! Payer ces mensualités de prêt grève déjà une bonne partie du budget familial !

    • Tu as raison Fabienne, ça n’est pas toujours facile d’épargner en plus de rembourser l’emprunt. Lorsque l’on achète un bien immobilier il faut déjà veiller à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et faire attention à son budget. J’habite sur la côte Atlantique, station balnéaire, on voit beaucoup de constructions neuves de très belle taille avec piscine qui se retrouvent en vente assez vite faute de moyens pour rembourser. Parfois, commencer avec un « petit » appartement peut être un bon début : une fois remboursé il peut servir d’apport pour acheter plus grand OU rapporter des revenus locatifs ? Je veux bien d’autres infos sur ces sujets, ça me passionne et je suis loin d’en savoir assez !

  3. La maison sera finie de payer dans 5 ans !!! On tient le bon bout et comme c’est le seul crédit que nous ayons, ça me donne le sourire ! Quand à vivre de ses passions, je suis d’accord quand on peut le faire mais en s’assurant qu’on peut assumer des mois creux…. J’y pense et je te parlerai de mon « puzzle » très bientôt ! Je prends ton article comme un signe du destin qui s’accumule à tous ceux que je reçois en ce moment….. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s